Caribou et pina colada

Publié le par Hubert Mansion


Akulivi, Aupaluk, Chisasibi, Eastmain, Inukjuak, Ivujivik, Kangiqsualujjuaq, Kangiqsujuaq, Kangirsuk, Kuujjuaq, Kuujjuarapik, Manouane, Mistissini, Nemask, Objiwan, OujeBougoumou, Puvirnituk, Quaqtaq, Salluit, Tasiujaq, Umiujaq, Waskaganish, Waswanipi, Wemindji, Weymontachie et Whapmagoostui ont reçu la diffusion d’une entrevue que je viens de faire pour Boreal Hebdo, une antenne de Radio-Canada consacrée au Nord et dont je ne retrouve malheureusement pas la trace sur Internet.

Pendant ce temps, hier, dans une autre émission de la même chaîne, un journaliste québécois disait qu’il n’avait jamais vu un caribou de sa vie.




Pourquoi les Québécois sont-ils obsédés par un sud de pacotille alors qu’ils disposent d’un nord en or? Voir un caribou galoper procure une sensation spirituelle que ne donneront jamais les
mojito ni les pina colada de n’importe quelle république.




Sont-ils gênés par cette partie de leur géographie parce qu’elle correspond trop aux clichés des «grands espaces» qu’ils reprochent aux Européens de propager à leur sujet? Cette absence de curiosité pour un patrimoine si unique au monde me désole, car on dirait que beaucoup ne s’intéressent au sol que pour son sous-sol.

Si l’on agissait ainsi envers les êtres humains, on appellerait ça, à juste titre, de la perversité.






Supportez les caribous:

http://salsa.democracyinaction.org/o/2463/t/5488/content.jsp?content_KEY=3711

Publié dans 11-Le Nord pur

Commenter cet article