Multiculturalisme et sushis

Publié le par Hubert Mansion

 

Pourquoi le Québec passe-t-il son temps à célébrer la « cuisine ethnique » et jamais à honorer la sienne ?  Les animateurs s’émerveillent de plats libanais, de sushis, de n’importe quelle soupe au nid d’hirondelles, mais où parle-t-on des plats du terroir ? Si j’étais Canadien français, je serais effrayé de la vitesse à laquelle ma culture passe aux oubliettes, au profit d’une pseudo diversité culturelle aboutissant à connaître un peu des autres, mais rien de soi.

Ne pourrais-je pas entendre un Gaspésien parler des huîtres, de sa façon de préparer du poisson, au lieu d’un Montréalais en extase devant une fondue tchécoslovaque ?   Un homme du nord parler du nord plutôt qu’un immigrer m’enseigner comment préparer des tortillas ? Quand un pays n’a plus de cuisine, il faut craindre qu’il n’ait plus de culture.

Dans la chanson également, l’admiration sans borne des médias pour un chanteur aussi ennuyeux que Pierre Lapointe, par exemple, qui n’a de québécois que ce qu’il a de montréalais, c’est-à-dire de chance de plaire en France, au détriment d’un Richard Desjardins, m’attriste et m’angoisse. Si le multiculturalisme est une moyenne arithmétique de toutes les cultures, c’est une addition de bêtise et une dilution de soi. Même quand il est parsemé de discours de « générosité », et d’ « ouverture aux autres ». Le Québec, comme tout être humain, ne devrait se poser qu’une question : comment devenir moi ?

Publié dans 17-Maudite question

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mélanie Gravelle 10/10/2007 05:35

Bonjour,en tant que québécoise, je tenais à soulever un point par rapport à nos artistes. Vous dites que nous devons nous poser la question comment devenir moi et que vous avez peur de ce que deviendra la musique avec un Pierre Lapointe ennuyeux. J'aimerais vous informer que justement nous encourageons nos artistes du Québec et autant ceux qui viennent de Montréal des autres villes puisqu'il font partie de notre culture et j'ai granid dans cette musique qui justement s'affirmait. Y a t-il une chanson de Pierre Lapointe qui n'affirme pas son homosexualité au plus profond d'elle-même? Voila une belle preuve d'ouverture. Et s'il veut percer en France, tant mieux nous le soutiendrons, puisque nous somme justement ouvert à ce que nos artistes percent au profil international. Notre musique diffère peut-être de la votre, mais elle s'affirme de A à Z. Oui nous prenons un peu de chaque culture puisque justement notre force est notre liberté, nous pigeons dans ce que l'on veut, ce que l'on désire être.Merci!