Belge un jour, Belge toujours!

Publié le par Hubert Mansion

 

Jusqu’à présent pour des raisons historiques liées aux obligations militaires, les Belges ne pouvaient, en principe, avoir la double nationalité. Aussitôt qu’ils devenaient Canadiens, ils cessaient d’être Belges, ce qui posait de nombreux problèmes.  Les Belges avaient, bien sûr, trouvé une solution pour contourner la loi, car on a beau devenir Canadien, on ne perd pas pour autant son programme génétique.  Mais la loi vient d’être modifiée, et les Belges pourront le rester, tout en adoptant un autre pays.

 

A partir du 9 juin, le Roi des Belges – il faut toujours noter dans cette expression, qu’on dit la Reine d’Angleterre, qu’on disait le Roi de France, mais qu’en Belgique le Roi, ne possédant pas le territoire, n’est que celui des citoyens - , Albert II donc, frère de Baudoin, tous deux fils de Léopold III, lui-même issu de l’illustre Albert Ier, enfant de Léopold II, le plus puissant de tous, lequel avait pour père enfin Léopold Ier, promulguera la loi que bien des gens attendaient depuis des dizaines d’années.

Publié dans Le Livre

Commenter cet article