Embellir Montréal

Publié le par Hubert Mansion

La beauté de la plupart des villes réside dans leur fleuve et une bonne idée serait de raser tous les bâtiments se trouvant sur Notre-Dame Est entre la rue Saint-Laurent et Pie-IX, ce qui sera certainement fait un jour. On longerait alors le fleuve au lieu des Sucres Lantic et autres baraques de tôle cachant je ne sais quoi.

Sur cette bande ainsi « clairée », on pourrait faire plusieurs choses :

- une promenade avec pelouses, bancs publics, belvédères, etc. C’est sans doute ce qui sera fait, comme partout ailleurs, car la plupart des villes se copient ;

- des petites maisons bleues comme on en voit en Gaspésie. J’ai toujours pensé que le contraire de la pauvreté est la beauté. J’en ai encore fait l’expérience au Salvador dans des quartiers de misère: quand on demande aux femmes et aux enfants comment améliorer la vie, ils répondent unanimement en termes d’embellissement. À Montréal, on pourrait construire de petites maisons offertes à prix modique à des artistes peintres, des photographes, et des ménagères qui feraient pendre leurs jupes de toutes les couleurs dans le vent du fleuve. Ces artistes peindraient Montréal comme autrefois Montmartre, les jupes dans l’air un peu salé, et les feraient connaître au monde entier;

- Une école, un hôpital, une maison de retraite. Les enfants, les malades et les vieux ont besoin de la beauté pour espérer, pour guérir et pour contempler. Le long de l’eau, qui lave et purifie, les vieux rencontreraient les enfants qui parleraient aux malades. Ils parleraient de la vie qui passe comme le Saint-Laurent, regarderaient ensemble les bateaux et nourriraient ensemble les canards et les mouettes.

Pourquoi m’assomme-t-on avec un air concerné à propos du réchauffement climatique mais ne me parle-t-on jamais de beauté, qui est la seule écologie ?

 

« Ne tuons pas la beauté du monde

Chaque fleur, chaque arbre que l'on tue

Revient nous tuer à son tour

 

Ne tuons pas la beauté du monde

Ne tuons pas le chant des oiseaux

Ne tuons pas le bleu du jour

Ne tuons pas la beauté du monde »

 

(Luc Plamondon)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pascal 09/05/2007 13:14

5 h ? Mardi ? J'arrive !

Hubert 08/05/2007 16:19

Cher Pascal, c'est à toi que je dois cette audience !  En ce qui concerne la démolition des hangars de N-D Est, je te propose mardi à 5 h. J'amène la hache et toi le marteau, ok ?

Pascal 08/05/2007 14:18

HubertTa proposition est positivement réjouissante. Nous n'avons pas assez l'occasion de te lire !Bravo aussi pour ton excellente prestation dans le Fric Show de jeudi dernier sur les vedettes.Au plaisir de te croiser ici, là ou ailleurs.