Marketing durable

Publié le par Hubert Mansion

 

La famille Germain, qui est québécoise, est propriétaire d’un hôtel à Montréal qui s’appelle justement Germain, célébré par l’auteur de ces lignes pour son jeté de fleurs sur le lit inclus dans le forfait romantique.

Avant l’arrivée de Madame dans la chambre, un préposé aux pétales effeuillait  des roses dans la chambre nuptiale (le  romantisme nord-américain est très influencé par les péplums hollywoodiens sur l’ancienne Égypte) immédiatement chargées sur la carte crédit.

Il faut savoir que la clientèle des hôtels cherche bien autre chose qu’un lit et une TV, comme au Moyen Age : elle veut un concept. Or, des concepts, Germain en a plein. L’avant-dernier né s’appelle « Sexy » et je passe la parole à Mme Germain :

« Design exclusif, déco sexy et vibrations décadentes. Voici la nouvelle chaîne d’hôtels ALT, dernière folie des visionnaires des hôtels Germain. …Des chambres à mille et une nuits de ce que vous connaissez... Des hôtels sans fumée où respirer est redevenu agréable. Une équation design-atmosphère-déco-au-meilleur-prix-possible que vous n’êtes pas prêt d’oublier et qui fait des hôtels ALT un incontournable pour les affaires ou le plaisir... »

Géniale cette idée que respirer redeviendra agréable mais je n’ai pas compris le truc des affaires dans les vibrations décadentes, sauf pour Mme Germain bien entendu.

Le dernier dernier-né est beaucoup moins drôle : c’est la construction d’un futur hôtel de développement durable à Montréal. En gros, chauffage par géothermie, récupération des eaux usées et merci de ne jeter que les serviettes sales dans la baignoire. Adieu vibrations décadentes et jetage de pétales, on récupère tout. Les chambres seront pré-fabriquées dans une matière spéciale permettant une plus grande isolation, les fumeurs immédiatement condamnés à mort, et le petit déjeuner garanti sans OGM sera servi par un ancien du KGB. Il faudra être constamment de bonne humeur, avoir un teint frais, et se brosser les dents au-dessus des toilettes pour participer à l’œuvre de Sting « Refluorer la mer » (CD en vente à la réception).

L’ouverture est annoncée pour cette année

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article