Vieille médecine des coureurs des bois

Publié le par Hubert Mansion

Tout, ou presque, faisait médicament dans le bois. Mais comment ces pharmaciens improvisés ont-ils trouvé les remèdes ? Parfois, ils semblent si particuliers qu’on se dit que c’est cela même qui les rend puissants; parfois on utilise des techniques amérindiennes, et souvent, sans doute, on improvise.

Trois remèdes très particuliers dont il ne faudrait pas dire de mal avant des les avoir essayés:

1.- Contre les maux de dents : poser un morceau d’épinette frappé par la foudre contre la dent malade. Le coureur des bois conseillant cette méthode explique que « courant électrique qui a pétrifié l’arbre est resté en dedans » et que cela soigne la douleur.

2.- Jaunisse : faire avaler « trois poux humains dans une cuillerée à thé de lait. Il ne faut pas que les poux soient morts, car il mangent le germe de la jaunisse ».

3.- Oreillons : souffler de la fumée de tabac dans les oreilles. Ou enduire l’intérieur de graisse de putois. Plus compliqué : faire fondre des intestins de doré, recueillir la graisse et déposer quelques gouttes dans les oreilles le matin et le soir.

Publié dans Le Livre

Commenter cet article