Outarde

Publié le par Hubert Mansion

 

Connaître le lieu de destination des oiseaux migrateurs permet de voyager dans l’espace, mais savoir l’étymologie de leur nom fait voyager dans le temps. En voici un exemple entre mille. L’outarde est le nom commun de la Bernache du Canada. Ce mot vient  du latin populaire « austarda », contraction de « avis tarda », oiseau lent. J’ai longtemps cherché à vérifier si l’outarde volait si lentement pour qu’un semblable nom lui ait été donné. A les  voir dans le ciel, à calculer les distances qu’elles parcourent lors de leur migration, et à interroger des ornithologues, je me suis peu à peu aperçu que dire de la bernache qu’elle est une « outarde »  n’est rien moins qu’une insulte. L’outarde est un oiseau rapide (vitesse de croisière de 60 à 75km l'heure)  et l’on prétendait autrefois que les colibris arrivaient au Canada en voyageant sur son dos.  (Écoutez...)

Si ce nom a été donné à la bernache, c’est parce que  les premiers Européens ont confondu ce volatile avec « l’outarde canepetière » mâle, curieux oiseau par deux de ses caractéristiques.

Premièrement, cette outarde européenne, si elle vole assez vite, décolle lentement, d’où son nom. On pouvait ainsi l’attraper avant qu’elle ne s’envole trop haut, pour la passer au pot.

Ensuite, son adjectif de « canepetière » provient d’une particularité sonore, remarquée par Rabelais, qui n’en manquait pas une : son cri ressemble à celui de la cane…mais également à un pet. On la dit donc Canepetière...  ( Écoutez...)

La bernache canadienne n’ayant aucun des défauts de l’outarde, arrêtons de l’injurier et gardons-lui son vrai nom. Car beaucoup de complexes indélébiles sont nés de simples insultes. 

Images et sons : www.oiseaux.net

Commenter cet article