TABLE D'HÔTE AU QUÉBEC

Publié le par Hubert Mansion

 

L’expression table d’hôte qu’on emploie dans tous les restaurants du Québec provient immédiatement de l’Ancien Régime français. En effet, jusqu’à la fin du règne de Louis XV, il n’existait pas de restaurant à Paris. On trouvait uniquement des tables d’hôtes qui, comme le nom l’indique, réunissaient autour de la même table des inconnus qui se partageaient le plat du jour. Sébastien Mercier précise qu’en fait de partage, il s’agissait plutôt de curée, car les plats de résistance se trouvaient au milieu de la table et à ceux qui s’étaient assis ailleurs, il ne restait que des os à ronger.

Les gens qui ne souhaitaient pas manger dans cette promiscuité se fournissaient auprès d’un traiteur et mangeaient chez eux.

Il fallut donc attendre l’an 1765 pour que quelqu’un se décide à inventer…le restaurant. Permettant de manger à des tables enfin séparées et offrant des plats variés, ils connaissent leur heure de gloire sous la Révolution grâce aux grands chefs de maisons privées se trouvant sans maître et sans emploi. 

Mais comme en tant d’autres domaines, le Québec a gardé l’expression ancienne, qui a plus ou moins disparu de France. Non seulement l’expression d’ailleurs, mais aussi le contenu des repas, à commencer par la tourtière et la soupe aux pois, plats millénaires de l’histoire de France.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Charles 17/04/2006 10:44

Un petit coucou de Bruxelles
A+