Parler du Québec

Publié le par Hubert Mansion

   

Je suis interrogé à Paris par un journaliste du Guide du Routard qui me demande, pour ses lecteurs, de décrire la vie à Montréal. La question est bien difficile mais des centaines de milliers de gens voudraient en connaître la réponse, comme je voudrais la savoir, par exemple, pour Papeete.

Or cette entrevue tombe juste après celle de Denise Bombardier qui m'a interviewé par téléphone pour 98,5 FM, quelques minutes avant mon décollage. Elle me reproche (l'entrevue figure sur ce blog) de ne pas donner envie aux étrangers de venir s'installer au Québec, comme si j'étais chargé de le faire. Il est dommage, au lieu de ce débat un peu stérile, que nous ne parlions pas de sa position (que j'ai critiquée) sur les pratiques sexuelles au Québec, car c'eût été un débat intéressant. Ni sur les humoristes, ni sur le langage, ni sur les Français, ni sur la nourriture... bref sur rien du tout.

La tarte à la crème (à l'érable) des relations franco-québécoises consiste à parler de la différence de culture, mais quand on a dit cela, on n'a rien dit. Pourquoi ne peut-on nulle part, dans les médias, avoir un débat de fond sur cette question, les prémisses étant  : pourquoi ne voit-on pratiquement aucun Européen dans les médias du Québec ?  Comment un pays aussi demandeur d'immigration s'intéresse-t-il si peu à ce que pensent les émigrants ? 

Publié dans Le Livre

Commenter cet article