AU BOULEAU !

Publié le par Hubert Mansion

 

   

J’ai  goûté l’été dernier une bière de bouleau dont le goût se rapproche un peu du thé vert. J’attends le printemps pour essayer la recette ci-dessous.

Le bouleau est un arbre qui m’a toujours fasciné parce que mon père m’avait un jour expliqué que la fine peau au-dessus de l’écorce, s’allumant mieux que n’importe quel papier, permet aux trappeurs de faire du feu en n’importe quelle circonstance.

Depuis, je ne cesse de m’émerveiller de toutes les richesses offertes par cet arbre. Les Amérindiens utilisaient son écorce pour faire des canots, des paniers, et des toits pour leurs tentes.  Les premiers colons l’utilisaient pour écrire, et des artisans ont réalisé de très belles aquarelles en exploitant les lignes et les couleurs naturelles de la fibre.  J’ai moi-même fabriqué des cadres en bois de bouleau, c’est dire que n’importe quel incapable peut se mettre au bouleau… L’écorce contiendrait des propriétés bactéricides utiles pour la conservation des aliments et bien connues des Sibériens (est-ce bien le nom des habitants de la Sibérie?).

Bref, on peut aussi en faire de la bière, très peu ou pas alcoolisée, selon la recette suivante :

Ingrédients :

1 litre d’un mélange de rameaux  et d’écorce de bouleaux : on les coupe au printemps.

4 litres de sèves : on perce le bouleau au-dessus de son nœud et on laisse se vider un peu de sève dans le récipient. Il s’agit d’une sorte d’eau sucrée rafraîchissante.

1 litre de miel

De la levure à bière 


 

Recette :

 

Mélanger la sève, les rameaux et l'écorce interne et amener à ébullition. Ajouter le miel, bien mélanger et retirer du feu.  Laisser refroidir et filtrer.

Ajouter la levure à bière. Bien mélanger. Couvrir d'un morceau de plastique sans fermer hermétiquement. Laisser la mixture travailler environ une semaine.

Embouteiller et garder au frais et au sec. Selon les conditions de conservation, cette bière pourra se garder environ un an. En cas de toux et de vomissements, je n’ai rien à voir et je décline toute responsabilité. De toutes façons, il en existe en bouteille.

Illustration sur bouleau : Roger Potvin

Publié dans 11-Le Nord pur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article