Masculine, Féminin

Publié le par Hubert Mansion

Au fond, plus j'y pense et plus je m'en étonne : la société québécoise a réussi à être la plus féministe du monde, et  en même temps la plus masculine. Les femmes y ont sans doute plus de droits qu'ailleurs, à l'exception de celui d'être femmes.  On ne trouve  au Québec  en général, aucune des valeurs qui font la beauté de la femme : l'écoute, la compassion, la compréhension profonde,  la douceur  notamment, sont plus absentes du Québec que de n'importe quelle autre société occidentale que je connaisse.

Mais d'un autre côté, la plupart des étrangers au Québec s'accordent pour dire que les hommes n'y ont aucune place. Sont-ils dépossédés de leurs prérogatives ? Il me semble que oui. Ce n'est pas que les femmes québécoises aient substitué leurs valeurs à celles des hommes : elles les leur ont enlevées. Ce faisant, les hommes ne voient plus à quoi ils sont utiles.  Mais puisque leur masculinité est, en quelque sorte, exploitée par les femmes, il ne  reste  aux hommes qu'à ressortir leur féminité. Et c'est, me semble-t-il, ce qui arrive à Montréal : la société québécoise s'ouvrira aux valeurs féminines grâce aux hommes.

image 2 : dessin création Lise B.

Publié dans 6-Montréalisme

Commenter cet article