Comment ils font la vaisselle

Publié le par Hubert Mansion

Je l'avais souvent remarqué, mais hier j'ai récapitulé mes observations, je me suis concentré, j'ai pris un bol d'air et je déclare aujourd'hui : généralement, les Québécois rincent la vaisselle avant de la faire.

 

Je ne parle pas spécifiquement de ceux qui ont un lave-vaisselle (car les Européens rincent également les assiettes avant de les ranger dans le lave-vaisselle) mais des autres, ceux qui la lavent à la main. Ils la rincent, la laissent reposer, puis ils s'y mettent. J'en comprends la raison car en observant fortement une assiette après l'avoir rincée, on s'aperçoit que les aliments n'y collent plus, ce qui en facilite le lavage ultérieur. Mais ce n'est, pour moi, qu'une illusion et une erreur. 

 

A) Une illusion :  si on additionne le temps de rinçage et de  lavage et qu'on le compare au temps de lavage sans rinçage, ça revient exactement au même. Il faut frotter plus dans la dernière hypothèse, mais il ne faut le faire qu'une fois, au lieu de deux dans la première.

 

B) Une erreur : car il est beaucoup plus pratique d'effectuer un trempage.

De la vient la question de savoir pourquoi les Québécois ne font jamais tremper la vaisselle. J'avoue que c'est, pour moi, une énigme absolue, qui ressemble un peu à celle de donner les prix sans les taxes. Il y a certainement une cause historique, car notre façon de faire la vaisselle dépend directement de ce que nous avons vu faire dans notre enfance. Or, à supposer que l'on faisait alors la vaisselle dans un bac en plastique, il était important de ne pas salir l'eau de vaisselle pour qu'elle serve le plus longtemps possible : donc on rinçait. Mais cette explication supposerait qu'il n'y ait pas eu, à cette époque, d'évier de vaisselle,  or il y en avait.  Qui pourrait me répondre ?

Commenter cet article