Cuisine belge au Canada

Publié le par Hubert Mansion

 

Il n’est pas beau, il est même un peu froid, on ne comprend pas immédiatement s’il s’agit d’un bar, d’un restaurant ou des deux à la fois. Mais toutes ces questions sont réglées aussitôt que l’on est à table : l’Actuel est l’un des meilleurs restaurants belges hors de Belgique. Les chefs sont Liégeois et anciens propriétaires de ce que les Belges appellent une friterie (parce qu’on leur a dit que friture était un belgicisme) située près de la gare de Liège, le Duc d’Anjou.

Ce type d’établissement est, en Belgique, le plus souvent situé près des gares, je ne sais pourquoi. Dans mon enfance, on disait aller à la friture, maintenant on dit aller à la friterie ou simplement au restaurant mais il y a une nuance entre une friture et un restaurant.

Dans ce dernier on mange de tout. Mais dans une friture, en Belgique, on mange en tous cas des frites. Souvent, d’ailleurs le restaurant n’est qu’une pièce annexe de la friture elle-même, c’est-à-dire l’endroit, ouvert au public, où on fait les frites que l’on vend aux passants, dans des cornets en papier.

Ceci donne aux fritures un côté plus populaire qu’un restaurant normal. Cependant, la friture ne peut pas se réduire au simple concept de restaurant populaire servant des frites. Si les nappes, par exemple, sont en papier (très pratique quand on écrit des chansons), les serviettes sont en tissus. Les uniformes des serveurs se distinguent également de leurs collègues de restaurant  car ils portent des épaulettes dorées sur les épaules des vestes toujours blanches. Enfin la vraie friture diffuse de la musique de Richard Claydermann et des vieux enregistrements de Saint-preux, comme une sorte de mayonnaise complémentaire à celle qui vient spontanément sur les assiettes et que tous les clients prennent pour de la musique classique : la friture est à Liège, la descendante des  restaurants des  ji-vou-jin-pou (en wallon : je veux (mais) je ne peux, c’est-à-dire : je veux me faire passer pour un riche mais je n’en ai pas les moyens).

Quelle digression, mon cher Hubert, pour arriver à dire simplement que celui qui veut manger un vrai filet américain (steak tartare à la belge) ne le trouvera qu’à l’Actuel, avec d’excellentes frites :

 

 

1194 rue Peel

Montréal, Québec, H3B 2T6

514.866.1537

Publié dans Le Bottin de survie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article