Patronymes cris de la Baie James

Publié le par Hubert Mansion

Je ne connais aucune étude sur l'origine précise des patronymes cris de la Baie James, alors que les noms hurons, par exemple, ont fait l'objet de recherches intéressantes.

Or les patronymes cris, dans leur mélange, recèlent de grands pans de l'histoire canadienne, et particulièrement de la traite des fourrures, spécialement d'ailleurs de l'apport de la Compagnie de la Baie d'Hudson à cette région.  Les Cris sont majoritairement anglophones en raison de leur collaboration avec cette compagnie  dès le XVIIème siècle (alors qu'évidemment les Hurons sont francophones). La baie d'Hudson appartenait en effet aux Anglais depuis sa découverte par le marin Henri Hudson, mais il faut noter, tout de même, que cette découverte a été financée par des... Belges puisque Hudson avait été chargé par les Flamands Emmanuel Van Meteren, Judocus Hondius et Petrus Plancius de découvrir un nouveau passage vers la Tartarie et la Chine. Il s'en est fallu de peu, sans doute, que les Cris parlent flamand et s'appellent Van Mosselen.

Dans la région de Chibougamau, Ojé-Bougoumou et Mistissini, on rencontre des patronymes de toutes origines, y compris slaves mais jamais flamands, dont la seule lecture fait voyager dans le temps. En gros, les noms sont :

 

Amérindiens :

Awashish

Mattawashish

Petawabano

Shecapio

 

Anglais

Blacksmith

Bosum

Bossum

Coon

Miamscum

Mianscum

Rabbitskin

 

Anglo-amérindiens

Coonishish

 

Anglais francisés :

Longchap

 

Autres :

Iserhoff

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article