Désastres de la bonne humeur: M'as-tu lu

Publié le par Hubert Mansion

Il y a une différence entre une émission sur les livres et une émission littéraire et on comprend bien cette distinction quand on regarde le pitoyable M'as-tu lu, présenté à Télé-Québec. Les animateurs y sont généralement hilares car ils ont décidé de faire dynamique, et y présentent des ouvrages sur la psychologie du chat, l'histoire du rock et la littérature pour les nuls. Le fond n'est jamais abordé, la forme il n'y faut pas songer, et pour le sujet, ils n'ont pas le temps. Mais tout est prétexte à une blague que seuls, du reste, les invités trouvent unanimement drôle : c'est à me dégoûter moi-même de lire.

On a compris, à regarder cette émission inutile, qu'elle procède d'un jugement sur le public : il ne peut pas apprécier une émission sérieuse, a-t-on affirmé en réunion, il faut lui offrir du divertissement, on va lui donc lui faire passer le livre pour un objet fun. Comme si une personne qui ne lit jamais allait regarder une émission sur les livres - ce qui est bien prétentieux de la part de la production. Et comme si les animateurs ignoraient qu' Apostrophes atteignait des taux d'audiences record au Québec, supérieurs, proportionnellement, aux taux obtenus en France.

La prétention à l'éducation des autres est une chose insupportable à regarder, mais elle est effrayante à imaginer. Car celui qui croit que ses conseils que personne n'a demandés vont donner à quiconque une envie d'apprendre des choses qu'il ne veut pas savoir, démontre qu'il ne les connaît que par effet de mode et ignore que le plaisir des réponses ne vient que de l'amour des questions. C'est ne rien comprendre à la culture, ne rien savoir de la pensée, prendre les gens pour des crétins. Et me mettre de mauvaise humeur.

Commenter cet article