La langue de chez eux : l'accent de Hubert Reeves

Publié le par Hubert Mansion

Il faudra que je comprenne un jour pourquoi Hubert Reeves, né à Montréal mais vivant en France, a un accent bulgare.  Je n'ai jamais entendu, ailleurs au Québec, un accent semblable dont je ne saisis même pas l'origine.

Mais il reste que l'accent le plus extraordinaire de tous est celui des anglophones de Montréal qui ont appris le français dans la rue ou sur le tas. Sauf si l'on habite ici et qu'on les a entendus, il me semble impossible, pour un Marocain vivant en France, par exemple, de déterminer par leur seul accent de quel pays ils proviennent. Dans quelques mois, on entendra des Asiatiques devenus d'abord anglophones lors de l'émigration, puis passés au français car ils vivent au Québec, dire des choses absolument incompréhensibles pour toute personne n'ayant pas entendu auparavant l'accent chinois,  le vocabulaire anglais et les expressions de joual.  Mais l'avantage du Québec est évidemment que tout le monde les comprendra, et c'est tant mieux. En France on les corrigerait avant de les écouter.

Commenter cet article

clovis simard 24/10/2012 01:04


Voir Blog(fermaton.over-blog.com)No.23. - THÉORÈME GOMERY. - La loi de la Corruption.

A Martineau 17/04/2006 00:46

L'accent de Hubert Reeves lui provient de son éducation par des religieux qui avaient développé leur propre version du 'bon parler français', entre autres en roulant les r sur le bout de la langue. Ces religieux ont presque tous disparus, il en reste des vestiges chez certains plus vieux. On peut aussi les détecter chez Pierre Dansereau ( clips sonores ici http://archives.radio-canada.ca/IDD-0-16-639/sciences_technologies/pierre_dansereau/ ). Pour entendre un religieux célèbre qui parlait comme ça : le cardinal Léger  http://archives.radio-canada.ca/IDD-0-10-1447/vie_societe/paul_emile_leger/

Tonton Z 07/12/2005 17:11

Ta dernière remarque est très vraie et me fait honte: en France, on fait plus attention à la forme qu'au fond du discours... c'est grâve !

N.B: mon rêve: vivre au Canada quand il y fera plus chaud (je ne supporte pas le froid, à 10° C je suis frigorifié, alors...).