Un an devant le poste : Janette Bertrand

Publié le par Hubert Mansion

Janette Bertrand  a écrit de nombreuses séries pour la télévision québécoise. Après avoir publié ses souvenirs, elle s’est dirigée vers une fonction de grand-mère-du-Québec. Elle est à la famille ce que Jean-Pierre Coffe est au marché : elle trie les bonnes salades de mauvaises, explique les dangers du pénis comme il fait avec les asperges, bref, elle fait office de conseil national.

Dans ce  rôle de grand-mère stéréotypée,  je l’entends ce soir expliquer pourquoi les couples se séparent à la naissance du premier enfant.

Selon elle,  le couple se sépare du fait que la femme tombe en quelque sorte amoureuse de son bébé, ce qui exclut le père de la relation. Elle en tire la conséquence extrêmement logique, selon elle, qu’un homme ne peut rester en couple que s’il entame une reconquête de sa femme.  Ainsi, selon elle, c’est l’homme qui est exclu : mais c’est lui qui doit apporter les fleurs.  Aucun homme n’est interrogé sur cette question, débattue dans l’émission  La Fosse aux lionnes, animée par des femmes pour des femmes.

Au Québec, ce sont les femmes qui parlent de l’intimité des hommes, et leurs disent comment faire : et ce qui est incroyable, c’est qu’ils sont d’accord.

Commenter cet article